Du Sénégal à l'Angola, les mêmes inquiétudes

08/06/2017
Du Sénégal à l'Angola, les mêmes inquiétudes

Piraterie, enlèvements et vols à main armée en mer sont parmi les fléaux

Dix-neuf pays du littoral africain, dont le Togo, ont commencé à coopérer afin de combattre la criminalité en mer.

Le Projet de l’Union européenne GOGIN (Réseau Inter-régional pour le Golfe de Guinée a officiellement débuté ses opérations jeudi, indique un communiqué.

Doté d’un budget de 9.2 millions d’euros sur quatre ans, GOGIN va soutenir les pays participants afin de développer des capacités communes en terme de planification, coordination, communication et de réseau informatique au niveau national, régional et interrégional.

‘Notre objectif à long terme est de soutenir la paix et la stabilité, ainsi que de favoriser le développement humain et économique en Afrique de l’Ouest et en Afrique Centrale’, a déclaré le vice-amiral d'escadre Jean-Pierre Labonne, chef d'équipe du projet GOGIN. 

GOGIN donne corps au Code de Conduite relatif à la prévention et à la répression des actes de piraterie, des vols à main armée à l’encontre des navires et des activités maritimes illicites en Afrique de l’Ouest et du Centre, tel qu’il a été adopté lors du sommet des chefs d’Etat à Yaoundé au mois de juin 2013 et étoffé à l’occasion du sommet de Lomé sur la sécurité maritime en octobre 2016.

Jean-Pierre Labonne

Le projet est cofinancé par la Commission européenne (80%) et par le gouvernement du Danemark (20%). Il est mis en œuvre par Expertise France, l’agence française de coopération technique internationale.

Le champ d’activité de GOGIN est important. Il recouvre 6.000 kilomètres de côtes, des eaux proches du Sénégal au nord jusqu’en Angola dans le sud, ainsi que les archipels du Cap Vert et de Sao Tome & Principe. 

La zone concernée est le théâtre d’activités criminelles ou illicites : piraterie, enlèvements et vols à main armée en mer, trafic de drogue, d’êtres humains, bois, armes et déchets; pèche illégale et vol de cargaisons de pétrole.

GOGIN soutient l’architecture du Code de Conduite de Yaoundé en articulant entre eux les centres de sécurité maritime nationaux et multinationaux, dont l’action est coordonnée par deux centres régionaux à Abidjan et Pointe Noire ainsi que par le Centre Inter-Régional de Coordination à Yaoundé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.