Du mieux, mais beaucoup reste à faire

13/09/2010
Du mieux, mais beaucoup reste à faire

La ministre de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Dédé Ahoefa Ekoué a rendu public lundi à Lomé le 3e rapport de suivi des Objectifs du millénaire pour le Développement (OMD) et du Cadre d’Accélération de la Réalisation de l’OMD1.
Ces deux documents font le point sur les progrès réalisés par le Togo, mais également sur les obstacles qui subsistent pour atteindre ces OMD.
Côté positif, le ministre de l’Agriculture, Messan Ewovor, a cité le Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire (PNIASA) qui a permis d’améliorer la productivité des petits agriculteurs.
Mme. Ekoué a pour sa part indiqué que le retard pris par le Togo s’explique par la faiblesse des ressources internes, de l’aide internationale et des effets conjugués des crises exogènes et internationales.
La ministre de la planification, a donc plaidé pour l’urgence des pays développés à accroître les ressources pour l’Afrique et en particulier en faveur du Togo.
Les OMD, huit objectifs adoptés lors d'un sommet mondial en 2000, visent notamment à réduire de moitié l'extrême pauvreté en 2015 par rapport à ses niveaux du début du siècle.
Le 20 septembre prochain, de nombreux dirigeants de la planète se retrouveront à New York sous les auspices de l’Onu pour confirmer l’élan mondial en faveur de la lutte contre la pauvreté.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.