Du mieux, mais beaucoup reste à faire

13/09/2010
Du mieux, mais beaucoup reste à faire

La ministre de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Dédé Ahoefa Ekoué a rendu public lundi à Lomé le 3e rapport de suivi des Objectifs du millénaire pour le Développement (OMD) et du Cadre d’Accélération de la Réalisation de l’OMD1.
Ces deux documents font le point sur les progrès réalisés par le Togo, mais également sur les obstacles qui subsistent pour atteindre ces OMD.
Côté positif, le ministre de l’Agriculture, Messan Ewovor, a cité le Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire (PNIASA) qui a permis d’améliorer la productivité des petits agriculteurs.
Mme. Ekoué a pour sa part indiqué que le retard pris par le Togo s’explique par la faiblesse des ressources internes, de l’aide internationale et des effets conjugués des crises exogènes et internationales.
La ministre de la planification, a donc plaidé pour l’urgence des pays développés à accroître les ressources pour l’Afrique et en particulier en faveur du Togo.
Les OMD, huit objectifs adoptés lors d'un sommet mondial en 2000, visent notamment à réduire de moitié l'extrême pauvreté en 2015 par rapport à ses niveaux du début du siècle.
Le 20 septembre prochain, de nombreux dirigeants de la planète se retrouveront à New York sous les auspices de l’Onu pour confirmer l’élan mondial en faveur de la lutte contre la pauvreté.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné.