Formation aux droits de l'homme

24/09/2007
Formation aux droits de l'homme

L'Union interparlementaire (UIP) et le Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme organisent du 1er au 3 octobre à Ouagadougou un séminaire destiné à former les parlementaires d'Afrique francophone à la protection des droits de l'homme, a annoncé l'UIP lundi. Ce séminaire de trois jours vise à informer les parlementaires, dont certains viendront d'Etats lusophones et d'un pays hispanophone, "sur le système des organes conventionnels des Nations unies" relatifs aux droits de l'homme, ainsi que sur "le fonctionnement de la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples", a précisé l'UIP dans un communiqué.

Cette rencontre "intervient dans un contexte africain nouveau marqué par le développement du multipartisme intégral et un contrôle plus assuré de l'action gouvernementale des Etats par les institutions parlementaires, la société civile et les ONG", note l'UIP qui regroupe 147 parlements nationaux.Les pays participants au séminaire de Ouagadougou sont: Bénin, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, République centrafricaine, Côte d'Ivoire, République du Congo, République démocratique du Congo, Gabon, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Madagascar, Mali, Niger, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Tchad, Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.