Formation en Israël pour 25 jeunes Togolais

04/05/2012
Formation en Israël pour 25 jeunes Togolais

Arrivée dimanche dernier au Togo, la délégation israélienne, composée de responsables du ministère des Affaires étrangères et de Mashav (l’Agence de coopération internationale), a achevé sa visite vendredi.

Une visite axée, principalement, sur le renforcement de la coopération agricole et sur la formation.

Les officiels israéliens ont rencontré le chef de l’Etat, le Premier ministre et plusieurs membres du gouvernement (Agriculture, Développement à la base, Planification, Promotion de la femme). Ils ont également abordé ces questions avec les représentants du PNUD, de la Banque mondiale et du GIZ, la coopération allemande.

Concrètement, les choses vont se mettre en place très rapidement. Dès le mois de juillet, 25 jeunes agriculteurs, sélectionnés par le Togo, iront se former en Israël aux techniques de l’irrigation et de la gestion de l’eau ; une formation entièrement prise en charge par l’Etat hébreu. 

Mazal Renford, l’un des responsables de Mashav, dirige le Centre de formation Golda Meïr-Mont Carmel (MCTC), situé à Haïfa dans le nord d’Israël. Elle fait le bilan de la visite au Togo.

Egalement dans la délégation, Ephraim Bsen Matityahu et Marc Attali, directeurs de Départments au ministère des Affaires étrangères, Ofer Sachs, directeur du Centre de coopération internationale pour le développement agricole (CINADCO), et l’ambassadeur d’Israël au Togo, Benny Omer.

Republicoftogo.com : Vous achevez une mission de 4 jours au Togo. Quelle était l’objectif de ce déplacement au Togo ?

Mazal Renford : Les relations entre Israël et le Togo sont des relations d’amitié profonde qui remontent au début des années 1960. Nous partageons avec le Togo des valeurs communes de démocratie, de recherche de la paix pour la prospérité et le bien-être des deux peuples. Le but de ce voyage est de faire partager notre expérience avec nos amis togolais et de créer une dynamisme de changement dans le secteur agricole. Ce secteur est vital pour l’économie ; il est aussi viable et rentable.

Nous voulons montrer aux jeunes du Togo qu’ils ont intérêt à considérer l’agriculture comme un facteur d’économie et comme un business et non pas seulement comme un moyen de subsistance. Nous avons d’excellents partenaires au Togo et parmi lesquels certains ont déjà reçu des formations en Israël. 

Les discussions avec les  autorités togolaises ont été largement positives et annoncent une coopération qui, je l’espère, sera fructueuse pour le secteur agricole togolais. 

Je voudrais saisir cette occasion pour exprimer notre gratitude aux autorités togolaises pour l’accueil particulièrement chaleureux dont nous bénéficié tout au long de notre séjour ici. Nous repartons avec un sentiment de satisfaction. Nous avons rencontré des interlocuteurs particulièrement attentifs et engagés pour le projet de développement agricole au Togo.

Republicoftogo.com  Israël, via Mashav, a donné son accord pour la formation de 25 Togolais. Dans quels secteurs et pour quelle spécialisation ? Et quelles sont les modalités pratiques ? Qui fera la sélection ?

Mazal Renford : Les 25 jeunes togolais qui viendront en Israël ne seront que la première vague d’une coopération qui est désormais établie après notre rencontre avec les différents ministères. 

Nous allons établir avec ces Départements un plan d’action dans le domaine de l’irrigation et de la gestion de l’eau. Israël bénéficie d’une grande expertise dans ce secteur.

Le programme va s’étaler sur 3 ans et permettra la formation annuelle de jeunes togolais en Israël. Ces groupes bénéficieront ainsi d’une expérience qu’ils pourront faire partager à d’autres agriculteurs à leur retour au Togo.

Tout cela sera fait en fonction des priorités définies par nos partenaires togolais. 

Les différents ministères vont mettre en place un Comité d’action qui nous enverra une liste des besoins du pays dans le secteur agricole. Il y aura aussi des enseignements à distance (e-Learning). 

Les jeunes stagiaires seront sélectionnés par les autorités togolaises et le contenu de leur formation sera élaboré en fonction des besoins exprimés par le Togo. 

Nous ne voulons rien imposer ; nous partageons simplement nos connaissances et notre savoir-faire avec nos amis.

 

Mazal Renford

Republicoftogo.com : Que peut apporter Israël dans le domaine agricole sachant que la relance de ce secteur est l’une des priorités du gouvernement ?

Mazal Renford : D’après ce qui a été dit au cours de nos échanges, il y aura un apport dans le domaine des nouvelles technologies, et la possibilité de développer une agriculture moderne pour amener le Togo à doubler ou tripler la production. Cela demande un savoir-faire pointu dans la gestion de l’eau, notamment avec les techniques d’irrigation bien connues en Israël et qui ont permis que notre pays parvienne à son niveau actuel de développement. 

Vous savez, il y a 60 ans, il n’y avait que su sable et des cailloux en Israël. A force de créativité et de technologie, nous sommes arrivés à nous développer. 

C’est cette expertise que nous avons la fierté de partager avec le Togo et les togolais. 

Republicoftogo.com : Outre l’agriculture, quels sont les autres thèmes évoqués avec les autorités togolaises ?

Mazal Renford : Nous avons parlé de la promotion de la femme et de son implication dans le développement du pays, pas seulement dans le domaine agricole, mais dans tous les secteurs de la vie économique. Notre rencontre avec la ministre de la Promotion de la femme et celle de la Planification a été, à cet égard, très enrichissante.

Republicoftogo.com : Quelle a été la teneur de vos discussions avec le président de la République et avec le Premier ministre ?

Mazal Renford : Je tiens à remercier les deux premières autorités du Togo qui nous ont accordé une attention toute particulière. 

Il est tout à fait clair à la suite de nos échanges que nous avons eu que le secteur agricole est une priorité pour le Togo. 

Et naturellement nous avons parlé de l’appui qu’Israël peut apporter dans ce domaine. 

Nous avons senti de leur part une volonté évidente d’établir un partenariat exemplaire qui va contribuer à relancer le secteur agricole togolais.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.