Gérer les catastrophes naturelles

25/11/2015
Gérer les catastrophes naturelles

Inondations récurrentes en cas de fortes pluies

Le Togo et la Banque Mondiale ont mis en place il y a 3 ans le Projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres (PGICT).

Ce dispositif d’un montant de 16 millions de dollars, en partie financé par la BM, a pour objectif de renforcer les capacités institutionnelles pour la gestion des risques d’inondations et de dégradation des sols dans les zones rurales et urbaines. Il a également comme finalité de garantir la gestion durable des terres dans les écopaysages ciblés et les zones soumises aux aléas climatiques

Le Togo a élaboré une stratégie nationale de gestion de catastrophes qui comprend, notamment, un plan d'organisation des secours d'urgence et un programme national pour l'adaptation aux changements climatiques.

D’importants efforts ont été réalisés depuis plusieurs années avec de grands travaux d'assainissement dans les villes, la pose d’épis sur le littoral, le renforcement du reboisement et davantage de moyens accordés aux acteurs de la plate-forme nationale pour la réduction des risques de catastrophes.

Le PGICT vient renforcer l'arsenal des mesures nationales visant à limiter et à gérer les risques et impacts des catastrophes aux niveaux national et local.

Le projet soutient la restauration des services d'écosystème qui permettent de réduire et d'atténuer les inondations récurrentes en favorisant les pratiques durables d'agriculture dans les bassins pluviaux et la réduction de l'érosion des sols.

Le programme s’achèvera en 2017, mais le Togo a d’ores et déjà sollicité la Banque mondiale pour continuer les actions de lutte contre les changements climatiques. Une demande officielle a été formulée à l’occasion de la visite à Lomé d’une mission de suivi du PGICT.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.