Gestion de risques

09/02/2015
Gestion de risques

Le Togo connaît des inondations récurrentes

Le gouvernement et la Banque mondiale (BM) ont lancé un projet de gestion intégré des catastrophes et des terres (PGICT) sur 4 ans. Le budget de 8,5 milliards de Fcfa est en partie financé par la BM.

Au terme de 2 ans d’exécution, le bilan est satisfaisant, a confié lundi Dahlia Lotayef qui dirigeait une mission de la Banque au Togo afin d’y réaliser une évaluation à mi-parcours. Du coup, le PGICT sera prorogé d’un an.

Ce projet a pour objectif de renforcer les capacités institutionnelles pour la gestion des risques d’inondations et de dégradation des sols dans les zones rurales et urbaines. Il ambitionne en outre de renforcer la gestion durable des terres dans les écopaysages ciblés et les zones soumises aux aléas climatiques.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.