Gestion de risques

09/02/2015
Gestion de risques

Le Togo connaît des inondations récurrentes

Le gouvernement et la Banque mondiale (BM) ont lancé un projet de gestion intégré des catastrophes et des terres (PGICT) sur 4 ans. Le budget de 8,5 milliards de Fcfa est en partie financé par la BM.

Au terme de 2 ans d’exécution, le bilan est satisfaisant, a confié lundi Dahlia Lotayef qui dirigeait une mission de la Banque au Togo afin d’y réaliser une évaluation à mi-parcours. Du coup, le PGICT sera prorogé d’un an.

Ce projet a pour objectif de renforcer les capacités institutionnelles pour la gestion des risques d’inondations et de dégradation des sols dans les zones rurales et urbaines. Il ambitionne en outre de renforcer la gestion durable des terres dans les écopaysages ciblés et les zones soumises aux aléas climatiques.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.