Kennedy Round : nouvelle aide du Japon

20/01/2013
Kennedy Round : nouvelle aide du Japon

Près de 2000 tonnes de riz (d’origine japonaise et américaine) sont arrivés dimanche à Lomé; don, du gouvernement japonais. Le ministre des Affaires étrangères, Elliott Ohin, était sur les quais du port de Lomé en compagnie du ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, et du du dordornateur du projet KR (Kennedy Round), Anakoma Bikpéta, pour réceptionner la marchandise d’une valeur de 112 millions de yens (940.000 euros)

La vente de ce riz sur le marché togolais à un prix compétitif doit servir à soutenir des projets socio-économiques.

L’année dernière, 16.700 tonnes de blé avaient été offerts dans les mêmes conditions.

Elliott Ohin dimanche au Port de Lomé

La coopération du Togo et du Japon via le projet KR a permis d’exécuter avec l’accord du gouvernement japonais des projets sociaux et de développement dans le secteur agricole. Appuis alimentaires aux sinistrés des inondations de 2010, construction magasins d’entreposage agricole, réhabilitation du centre de développement agricole de Notsè, réduction et équilibre des prix du blé, notamment.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

D1 : AS Togo Port prend la tête

Sport

Lors de la 14e journée de D1, disputée dimanche, Anges et Sémassi ont fait match nul (0-0).

Travail remarquable

Coopération

Implantée dans une cinquantaine de pays, dont le Togo, PLAN est une organisation non gouvernementale de solidarité internationale qui agit pour donner aux enfants et aux jeunes les plus marginalisés les moyens de construire leur avenir.

SCAPE : lever certains obstacles

Développement

La SCAPE, Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi, est la feuille de route que s’est donné le gouvernement pour assurer le développement économique du pays. Elle nécessite d’importants moyens et le concours actif des donateurs.

Chaude ambiance à la FTF

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) est secouée par une énième crise. L’ancien président de la Fédé, Tata Avlessi, s’oppose à son successeur, Gabriel Améyi,