Kountouré et Naki-Est vont bénéficier de l'aide de l'Onu

03/09/2008
Kountouré et Naki-Est vont bénéficier de l'aide de l'Onu

Le système des Nations-Unies a annoncé ce mardi un financement de 9 milliards de Fcfa en appui au programme de lutte contre la pauvreté et l'insécurité alimentaire sur la période 2008- 2012 en faveur de deux communes dans la région des savanes. Il s'agit de Kountouré et de Naki-Est. La cérémonie de signature s'est déroulée entre le ministre de la Coopération, Gilbert Bawara, et la représentante-résidente de l'Onu au Togo, Rosine Sori-Coulibaly.

Le soutien financier permettra de lancer un vaste chantier de développement de ces communes afin d'y réaliser les « Objectifs du Millénaire pour le Développement » (OMD).Gilbert Bawara a souhaité que ce projet soit un succès, prélude à d'autres initiatives internationales en faveur des villes et villages du pays.

Voici le communiqué officiel

Communes du millénaire : Le Système des Nations Unies et le Togo signent le document conjoint de mise en Œuvre du programme

Moins de trois mois après la validation du document de Programme Conjoint des Communes du millénaire au Togo, le gouvernement, représenté par son Ministre de la Coopération, du Développement et de l'Aménagement du Territoire, Monsieur Gilbert BAWARA et le Système des Nations Unies (SNU) avec à sa tête le Coordonnateur Résident, Madame Rosine SORI-COULIBALY ont procédé ce mardi 02 septembre 2008 à Lomé, à la signature dudit Programme.

Par cet acte, les deux parties s'engagent à mettre en route l'un des trois domaines prioritaires du nouveau Plan Cadre pour l'aide au développement du Togo (UNDAF 2008-2012) retenus par le Système des Nations Unies, à savoir la lutte contre la pauvreté et l'insécurité alimentaire. Les deux autres domaines concernent le développement des secteurs sociaux et la promotion de la bonne gouvernance et des droits de l'homme.

Au total dix (10) communes du Millénaire ont été identifiées dans les quatre régions les plus démunies du pays à savoir : la région des Savanes, la région de Kara, la région Centrale et la région Maritime.

Une première phase pilote de deux à trois ans va démarrer dans la région des Savanes et concernera les communes de KOUNTOIRE et NAKI-EST, lesquelles ont été choisies à partir de critères consensuels et objectifs sur la pauvreté et la vulnérabilité.

Une deuxième phase d'extension de deux à trois ans glissants touchera les autres régions du pays pour atteindre à terme dix (10) communes.

21 259 320 $ US, soit un peu plus de 9 milliards 500 millions de francs CFA seront mobilisés pour la première phase du projet dont au moins 18 327 000 $ US, soit un peu plus de 8 milliards 100 millions de FCFA pour les investissements directs pour l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Le projet «Villages du Millénaire», dénommé « Communes du Millénaire » au Togo, en raison de la loi sur la décentralisation qui crée des communes rurales, est né en 2005 d'un partenariat entre l'Université de Columbia aux États-Unis et l'ONU en vue de l'atteinte des 8 Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Il vise le développement des communautés rurales africaines dans les domaines de la santé, de l'éducation, de l'agriculture, de l'environnement, de l'économie, de l'énergie, et leur autonomisation rendue possible par une prise de conscience collective.

L'expérience déjà en cours en Afrique concerne douze (12) villages localisés dans 10 pays africains (Éthiopie, Ghana, Kenya, Mali, Nigeria, Rwanda, Sénégal, Tanzanie, Ouganda, Malawi).

A travers cette signature du Programme Conjoint des Communes du Millénaire, le Système des Nations Unies marque une fois encore son engagement total auprès du gouvernement et du peuple togolais dans leur lutte contre la pauvreté en vue d'un développement durable au Togo.

Il y a quelques semaines, le SNU a été parmi les tout premiers à répondre à l'appel du gouvernement lors des graves inondations qu'a connu la région Maritime.

A travers ses différentes agences notamment le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF), l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Programme Alimentaire Mondial (PAM), le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) et le Bureau des Affaires Humanitaires des Nations Unies (OCHA), le SNU a mis à la disposition des sinistrés des vivres et non vivres constitués notamment de plusieurs milliers de moustiquaires imprégnés, de médicaments, de kits de médicaments, de kits d'hygiène, de kits SR (Santé Reproduction pour les femmes enceintes, allaitantes et en difficulté), de bâches, de tarpaulins, de réservoirs d'eau pliants, de plates-formes de latrines, de tonnes de maïs et de farine de soja, de savon, etc. Les agences avaient auparavant appuyé le gouvernement dans l'évaluation rapide des besoins et entreprendra les semaines à venir des formations en gestion de crises et catastrophes au bénéfice des intervenants dans le plan ORSEC.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Une voiture solaire assemblée au Togo

Environnement

Les industriels n’ont pas attendu la signature par le Togo de l’Accord de Paris pour se lancer dans le secteur des véhicules propres.