L'Allemagne laboure le Togo

19/07/2017
L'Allemagne laboure le Togo

Christoph Sander

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture. La GIZ (Agence de coopération internationale) a injecté 17 milliards de Fcfa dans différents projets de développement et d’assistance aux petits producteurs.

L’ambassadeur d’Allemagne à Lomé, Christoph effectue actuellement une tournée en région pour se rendre compte des résultats obtenus sur les cinq projets multisectoriels de sécurité alimentaire financés par son pays.

Dans la préfecture de Yoto (Région Maritime) visitée mercredi par Christoph Sander 1.400 femmes et producteurs ont été formés dans 23 villages en production des aliments riches en nutriments (soja, moringa, papaye et élevage de poules).

‘L’Allemagne appuie le Togo à travers le programme sécurité alimentaire et résilience de la faim. Le programme vise à améliorer l’alimentation de 6.500 femmes en âge de procréer et de 2.200 enfants dans la région maritime et bientôt dans la Kara’, a précisé le diplomate.

Grâce à l’appui de la GIZ, plus de 15.000 producteurs ont été formés aux bonnes pratiques et 10.000 autres à l’entrepreneuriat agricole.

Lors de cette visite, l’ambassadeur allemand avait à ses côtés Ouro-Koura Agadazi, le ministre de l’Agriculture.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fantassins et excellents footballeurs

Sport

La 33e édition du championnat militaire et paramilitaire de football s’est achevée dimanche à Lomé sur la victoire du 4e régiment d’infanterie.

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.