L’Allemagne, poids lourd de la coopération

21/02/2013
L’Allemagne, poids lourd de la coopération

L’ambassadeur d’Allemagne l’avait annoncé mardi dans un entretien accordé à Republicoftogo.com, il l’a confirmé jeudi. Berlin financera la quasi-totalité de la construction du  tronçon N°2 du petit contournement de Lomé, soit 13 millions d’euros ; un somme apportée par KFW, la banque de développement du gouvernement allemand. Le solde, soit 2 millions d’euros, à la charge de l’Etat togolais, servira à payer les expropriations.

« C’est le projet le plus important de mon mandat au Togo ; c’est une opération phare qui démontre l’engagement de mon pays en faveur de la population » a déclaré Joseph Weiss.

Le tronçon N°2, d’une longueur de 6,6km, va du Boulevard Malfakassa au Boulevard Jean Paul II, au niveau du siège de la FTF.

La route du petit contournement de Lomé reliera sur 4 voies (et une piste cyclable) la sortie Nord ouest du Port Autonome de Lomé à la Route National n°1 au niveau d’Agoènyivé. Elle a pour but de dévier du centre ville les poids lourds qui se rendent au Port et dans les pays de l’Hinterland.

« Ce nouvel axe va désengorger le trafic en centre ville, limiter la pollution et les accidents », a souligné le ministre de l’Urbanisme, Komlan Nounyabou

Outre l’Allemagne, les partenaires financiers sont l’Etat et la BOAD.

Les études sont en cours ; début des travaux en octobre pour une livraison dans un peu plus de deux ans.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un modèle exemplaire de la coopération européenne

Coopération

Fréquentes au Togo, les pluies tropicales provoquent d’importantes inondations, notamment en milieu urbain.

Veille sanitaire

Santé

La grippe aviaire a fait son retour dans deux préfectures. Des mesures d'urgence ont été imposées doublées d'une surveillance sanitaire.

Rien ne va plus à Kinshasa

Union Africaine

En RDC, le médiateur togolais Edem Kodjo est dans l'incapacité de réunir le pouvoir et l'opposition. 

Le secteur privé ne contribue pas pleinement à la politique de relance

Développement

Le Togo, via différents accords et conventions, s’est engagé a utiliser de la façon la plus efficace l’aide publique au développement (APD).