L’UE appuie la filière céréalière

17/02/2010
L’UE appuie la filière céréalière

La Commission de l’Union Européenne a lancé mardi à Lomé le Projet d’appui à la filière céréalière au Togo. D’un montant de 800 millions de Fcfa, cette initiative est pilotée par l’Institut africain du développement économique et Social (INADES - Formation Togo).
Selon le représentant de la délégation de l’UE au Togo, il s’agit d’une réponse à la flambée des prix des produits vivriers dans divers pays africains, dont le Togo.
Le responsable d’INADES-Formation Togo, André Tokpa, explique l’intérêt d’un tel projet.
Republicoftogo.com : L’appui de l’UE est-il bien accueilli par les producteurs ?
André Tokpa : Bien sûr. La mise en œuvre du projet qui couvre les cinq régions du Togo, notamment les zones où il y a une forte production céréalière, vient en réponse aux préoccupations soulevées par plusieurs milliers de producteurs.
Nous savons que les céréales (maïs, sorgho) constituent la base de l’alimentation de la plupart des Togolais. Aujourd’hui, le défi majeur, que ce soit au niveau du gouvernement dans le cadre de son Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire (PNIA/SA) ou des acteurs de la société civile, c’est de faire en sorte que la population arrive à se nourrir à sa faim.
Cette importante aide de la Commission de l’Union européenne est donc la bienvenue.
D’ici 22 mois, nous espérons que la filière parviendra à vendre sa productions à des prix rémunérateurs pour pouvoir satisfaire ses besoins vitaux.
Republicoftogo.com : Quels sont les objectifs et les résultats espérés avec la mise en œuvre de ce projet ?
André Topka : Globalement, il vise à renforcer la sécurité alimentaire à travers une amélioration significative de la productivité des céréales.
La finalité est également d’obtenir une meilleure rémunération pour les producteurs. Pour cela, nous mettrons en place une structure de micro-crédit.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation.