La Suisse vient en aide au monde agricole

26/03/2013
La Suisse vient en aide au monde agricole

La Banque ouest africaine de développement (BOAD), dont le siège est au Togo, a bénéficié mardi d’une subvention de 3 milliards de Fcfa accordée par la Suisse et destinée à lancer un programme d’assurance-récolte dans les 8 pays de l’union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa).

L’accord a été signé par Christian Adovelande, le président de la Banque, et Andrea Semadeni, ambassadeur de Suisse au Ghana, au Bénin et au Togo.

M. Adovélande a précisé que la phase expérimentale de ce programme se déroulerait d’abord au Bénin et au Sénégal avant de couvrir les autres Etats de l’union.

L’assurance-récolte est la solution face aux effets néfastes des changements climatiques. Elle contribuera à renforcer la sécurité du monde agricole.

L’UEMOA comprend les pays suivants : Béni, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

La BOAD est une institution commune des États membres de l’UEMOA dont l’objet est de promouvoir le développement équilibré des États membres et de réaliser l'intégration économique de l'Afrique de l'Ouest en finançant des projets prioritaires de développement rural, infrastructures de base, télécommunications, énergie, industries, transport, agro-industries, tourisme et autres services.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.