La coopération germano-togolaise évolue au gré des saisons

16/02/2016
La coopération germano-togolaise évolue au gré des saisons

Robert Dussey

Le Togo et l’Allemagne organiseront les 4 et 5 avril prochains à Lomé le ‘Printemps de la coopération’ afin de promouvoir les échanges entre les deux pays.

Cet événement réunira des chefs d’entreprises allemands et togolais, des institutions publiques et privées, des économistes, des universitaires et des représentants de la société civile. 

Une délégation du Bundestag sera également présente.

Différentes thématiques seront abordées : grands axes de la coopération allemande, le Togo, un marché fiable et attractif pour le développement, l’enseignement technique et professionnel, levier du développement, …

‘Cette manifestation inaugure une nouvelle ère d’un partenariat plus innovant et  plus durable entre l’Allemagne et le Togo’, a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Robert Dusssey.

Depuis la reprise de la coopération entre Berlin et Lomé, les échanges économiques se développement et l’intérêt du secteur privé allemand est réel.

L’investissement le plus emblématique réalisé à ce jour est celui du géant du ciment HeidelbergCement qui a investi 300 millions de dollars pour la construction d’une usine de clinker inaugurée en mars 2015.

Informations complémentaires

Forum.pdf 108,94 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.

Terrorisme : coordonner la lutte

Cédéao

Faure Gnassingbé qui préside la Cédéao a participé samedi à Bamako. la conférence régionale sur la situation sécuritaire dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Danke sehr !

Coopération

L'Allemagne poursuit sa coopération avec le Togo. Nouvel appui de 37 millions d'euros en faveur des secteurs prioritaires.