Le FIDA reprend sa coopération

10/03/2009
Le FIDA reprend sa coopération

Le Premier ministre Gilbert Houngbo a reçu lundi une délégation de l'Organisation internationale de travail (OIT) conduite par Dramano Aïdara, directeur général adjoint. « Nous avons évoqué les questions  relatives aux normes internationales du travail, à l'emploi des jeunes au Togo, au renforcement des dispositifs de sécurité sociale et à son extension aux couches défavorisées et enfin au dialogue social qui constitue pour nous le cadre indiqué pour débattre de toutes les questions relatives à la vie des citoyens » a déclaré M. Aïdara à l'issue de l'audience.

Le PM s'est également entretenu Mohamed Bihavogui, le directeur du Fonds International de développement de l'agriculture (FIDA). Créé en 1978, cette institution qui fait partie du système des Nations Unies aide à lutter contre la pauvreté rurale en finançant le développement de la production agricole dans les zones démunies. Le FIDA mène régulièrement à bien des projets en collaboration, entre autres avec la Banque mondiale, le PNUD, le PAM et la FAO.« Nous  sommes venus aujourd'hui pour relancer nt la coopération entre le FIDA et le Togo. Ce pays a respecté sa part d'engagement dans ce processus de réformes qui lui avait été demandé  », a expliqué M. Bihavogui.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

Alliance contre l'extrémisme

Cédéao

Un sommet conjoint Cédéao-CEEAC sur la paix, la radicalisation et l'extrémisme violent aura lieu prochainement à Lomé.

Un projet humanitaire

Justice

L’Union européenne accompagne depuis plusieurs années le Togo dans un programme de modernisation de la justice. Le chantier est vaste et complexe.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation.