Le FIDA reprend sa coopération

10/03/2009
Le FIDA reprend sa coopération

Le Premier ministre Gilbert Houngbo a reçu lundi une délégation de l'Organisation internationale de travail (OIT) conduite par Dramano Aïdara, directeur général adjoint. « Nous avons évoqué les questions  relatives aux normes internationales du travail, à l'emploi des jeunes au Togo, au renforcement des dispositifs de sécurité sociale et à son extension aux couches défavorisées et enfin au dialogue social qui constitue pour nous le cadre indiqué pour débattre de toutes les questions relatives à la vie des citoyens » a déclaré M. Aïdara à l'issue de l'audience.

Le PM s'est également entretenu Mohamed Bihavogui, le directeur du Fonds International de développement de l'agriculture (FIDA). Créé en 1978, cette institution qui fait partie du système des Nations Unies aide à lutter contre la pauvreté rurale en finançant le développement de la production agricole dans les zones démunies. Le FIDA mène régulièrement à bien des projets en collaboration, entre autres avec la Banque mondiale, le PNUD, le PAM et la FAO.« Nous  sommes venus aujourd'hui pour relancer nt la coopération entre le FIDA et le Togo. Ce pays a respecté sa part d'engagement dans ce processus de réformes qui lui avait été demandé  », a expliqué M. Bihavogui.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.