Le Japon tient ses promesses

26/07/2011
Le Japon tient ses promesses

Un peu plus d’un mois après la visite officielle de Faure Gnassingbé à Tokyo, des experts de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) sont au Togo afin d’examiner les besoins du pays dans différents secteurs.

Une rencontre a eu lieu mardi avec les responsables des services de coopération du ministère de Affaires étrangères et d'autres départements.

"Les représentants de l'Agence japonaise vont nous informer de l'état d'avancement des différentes requêtes formulées par le Togo en matière de financement », a expliqué un fonctionnaire du ministère.

"Il s'agit d'étudier en profondeur les différents projets que notre pays a avec le Japon, de voir le chemin parcouru, les embûches rencontrées et les réajustement nécessaires pour tirer le meilleur bénéfice en faveur de notre pays", a déclaré Elliott Ohin, le chef de la diplomatie togolaise.

Lors de son séjour au Japon, le chef de l’Etat s’était longuement entretenu avec Sadako Ogata (photo), la directrice générale de la JICA et ancien Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (1990-2000).

En juin, le gouvernement nippon a annulé la totalité de la dette togolaise, soit environ 50 milliards de Fcfa.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.