Le PM a reçu la délégation israélienne

30/04/2012
Le PM a reçu la délégation israélienne

Arrivée dimanche soir à Lomé, la délégation israélienne, composée de diplomates du ministère des Affaires étrangères et de responsables de Mashav, l’agence de coopération internationale d’Israël, a débuté lundi une série d’entretiens avec les officiels togolais.

L’objectif de cette visite est de renforcer la coopération et la formation dans le domaine agricole ; un secteur dans lequel les israéliens ont une expertise reconnue.

Le Premier ministre, Gilbert Houngbo, a fait part du souhait de son gouvernement de cibler cette coopération au mieux des préoccupations et des réalités de l’agriculture locale.

Même préoccupation chez le ministre de l’Agriculture, Messan Ewovor, qui a précisé que l’aide devait s’inscrire dans le cadre du Programme national d’investissement et de sécurité alimentaire (PNIASA).

Elaboré en 2009, le PNIASA concerne un million et demi de producteurs et couvre 45.000 hectares de terres cultivables. Son coût est à la hauteur des espérances : 600 milliards de Fcfa dont 150 millions sont d’ores et déjà sécurisés.

La délégation israélienne s’est également entretenue avec Dédé Ahoéfa Ekoué, la ministre de la Planification, et avec sa collègue du Développement à la base, Victoire Dogbé-Tomegah, dont une bonne partie de son action s’oriente vers les groupements à la base en zone rurale.

Les diplomates et les experts de Mashav ont poursuivi dans l’après-midi les échanges avec les responsables des ministères de l’infrastructure et de l’Agriculture. Mardi, ils se rendront à l’intérieur du pays pour des visites d’exploitations agricoles.

La délégation israélienne comprend Ephraim Bsen Matityahu et Marc Attali, directeurs de Départments au ministère des Affaires étrangères, Mazal Renford, en charge de la Coopération internationale, Ofer Sachs, directeur du Centre de coopération internationale pour le développement Agricole (CINADCO) et Benny Omer, l’ambassadeur d’Israël au Togo avec résidence à Abidjan.

Depuis son indépendance en 1948, Israël s’est montré désireux de partager le savoir-faire acquis lors de sa propre expérience de développement. Cette volonté a conduit à la création en 1958, au sein du ministère des Affaires étrangères, de Mashav, structure de planification et de mise en oeuvre du programme de coopération internationale.  

Il a été très actif dans les années 60 lors des indépendances africaines.

Mashav travaille particulièrement avec les pays en voie de développement afin de relever les défis comme la lutte contre la pauvreté, le développement des infrastructures sanitaires, la sécurité alimentaire, l’éducation des jeunes, le combat contre la désertification, l’égalité des sexes, la création de petites et moyennes entreprises et le développement rural intégré. 

En photo : (de gauche à droite) : Benny Omer, Ephraim Bsen Matityahu, Marc Attali, Mazal Renford et Ofer Sachs

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.