Le Togo doit pouvoir compter sur ses propres forces

18/02/2013
Le Togo doit pouvoir compter sur ses propres forces

Invité dimanche de la TVT, Mawussi Djossou Semodji (photo), le ministre de la planification, a assuré que depuis 2006, l’aide publique au développement en faveur du Togo avait augmenté de façon significative.

«Entre 1993 et 2005, le Togo était orphelin de l’aide. A partir de 2006, une reprise timide s’est enclenchée et a permis de reprendre progressivement la coopération avec les partenaires. Depuis 2008, elle est soutenue », a-t-il indiqué. 

«Nous sommes actuellement en rythme de croisière. Nos partenaires allemands s’activent pour que l’aide retrouve son niveau d’antan. La coopération avec l’ensemble des donateurs a atteint aujourd’hui un niveau appréciable», a-t-il ajouté.

Si le soutien des partenaires internationaux est indispensable, le Togo doit également pouvoir compter se ses propres forces, fait cependant remarquer le ministre.

«La crise de la dette en zone euro se fait sentir au niveau bilatéral. L’aide doit être considéré comme un appoint. Le gouvernement cherche les ressources nationales permettant de financer le développement. Il s’y attèle en mobilisant, notamment, les recettes fiscales avec la création de l’OTR (Office togolais des recettes) ».

En 2011, le Togo a reçu en appui budgétaire, dons et prêts, 383 millions de dollars. 22% de cette enveloppe a été consacrée aux infrastructures, 14% à la santé, 13% à l’eau et l’assainissement, 10% à l’éducation et 5% à l’agriculture.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.