Le Togo recevra 39 millions de dollars

28/06/2010
Le Togo recevra 39 millions de dollars

Le compromis, tel a été le maître mot du sommet du G20 à Toronto qui s'est achevé dimanche.
Les grandes nations industrielles et les économies émergentes ont tenté de concilier leurs désaccords tout en permettant aux pays d'avancer à leur rythme, compte tenu des divergences de situation face à la reprise économique. Alors que les économies de la Chine et des grands pays émergents sont reparties de l'avant, celle des Etats-Unis reprend doucement quand l'Europe reste loin derrière.
Le communiqué final souligne ainsi que "la plus grande priorité du G20 est de protéger et de renforcer la reprise, ainsi que de jeter les bases d'une croissance forte, durable et équilibrée"
S’agissant de l’aide aux pays en développement, la Maison Blanche a publié dimanche un communiqué rappelant les efforts déployés par le président Barack Obama pour garantir la sécurité alimentaire avec une aide immédiate de 224 millions de dollars* octroyée à des Etats qui soumettront des projets innovants.
Dans ce cadre, le Togo recevra 39 millions de dollars pour la mise e place d’initiatives destinées à accroître la production, développer l’irrigation et renforcer les réseaux de commercialisation.

* les contributions financières proviennent des Etats-Unis, du Canada, d’Espagne, de Corée du Sud et de la Fondation Gates

Lire le communiqué de la Maison Blanche

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Pendant les Evala, la roue tourne

Sport

Coup d’envoi mardi du Grand Prix de la Kozah, une course cycliste qui mènera le peloton de Lomé à Kara (Nord du Togo).

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.