Les délinquants ne pourront plus jouer à saute-frontière

24/12/2016
Les délinquants ne pourront plus jouer à saute-frontière

Beaucoup plus compliqué de passer d'un pays à l'autre

Afin de lutter plus efficacement contre la criminalité transfrontalière, le Togo et le Burkina-Faso ont mené pendant 4 jours de patrouille dans la zone Cinkassé-Mandouri-Kombienga.

Les forces de sécurité des deux pays, dirigées par Yark Damehane pour le Togo et Simon Compaoré pour le Burkina, se sont déclarées satisfaites des résultats.

Côté togolais, 97 personnes, dont 2 soupçonnées de braquages, ont été interpellés. 47 suspects ont été interceptés par la police et les soldats du Burkina-Faso. 

‘Nos deux pays doivent conjuguer leurs efforts pour garantir la sécurité de la population’, a déclaré Simon Compaoré.

Le ministre togolais de la sécurité  Yark Damehane a prévenu que la coopération sécuritaire signifiait la fin de l’impunité pour les délinquants qui ne pourront plus jouer à saute-frontière pour échapper aux forces de l’ordre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).