Les délinquants ne pourront plus jouer à saute-frontière

24/12/2016
Les délinquants ne pourront plus jouer à saute-frontière

Beaucoup plus compliqué de passer d'un pays à l'autre

Afin de lutter plus efficacement contre la criminalité transfrontalière, le Togo et le Burkina-Faso ont mené pendant 4 jours de patrouille dans la zone Cinkassé-Mandouri-Kombienga.

Les forces de sécurité des deux pays, dirigées par Yark Damehane pour le Togo et Simon Compaoré pour le Burkina, se sont déclarées satisfaites des résultats.

Côté togolais, 97 personnes, dont 2 soupçonnées de braquages, ont été interpellés. 47 suspects ont été interceptés par la police et les soldats du Burkina-Faso. 

‘Nos deux pays doivent conjuguer leurs efforts pour garantir la sécurité de la population’, a déclaré Simon Compaoré.

Le ministre togolais de la sécurité  Yark Damehane a prévenu que la coopération sécuritaire signifiait la fin de l’impunité pour les délinquants qui ne pourront plus jouer à saute-frontière pour échapper aux forces de l’ordre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les touristes en quête d'authenticité

Tourisme

L’Agence égyptienne de partenariat pour le développement organise depuis le début de la semaine au Caire un atelier de formation sur l’écotourisme.

Le PNUD offre de la mobilité au HCRRUN

Coopération

Des véhicules 4X4 viennent d'être offerts au Haut Commissariat pour faciliter le processus d'indemnisation. 

Semences israéliennes pour tomates togolaises

Coopération

Le Togo et Israël renforcement leur coopération dans la recherche agricole. Les tests sur la tomate s'annonce très encourageants.

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.