Les parlementaires saluent les progrès accomplis par le Togo

23/11/2011
Les parlementaires saluent les progrès accomplis par le Togo

L'Assemblée parlementaire ACP-UE qui s’est achevée mercredi après-midi au Togo a adopté des résolutions sur les conséquences de l'endettement sur le développement, la crise en Somalie, les implications du Printemps arabe dans la région sub-saharienne, l'impact du traité de Lisbonne sur le partenariat ACP-UE et l'intégration des personnes handicapées, indique le communiqué final.

Influence de la dette sur le financement du développement dans les pays ACP

Les parlementaires demandent que l’UE et les pays ACP élaborent un mécanisme approprié de résorption de la dette des pays ACP endettés, que ce soit son annulation, son rééchelonnement ou son remboursement. Un tiers des pays ACP sont en effet surendettés ou exposés à un risque aigu de surendettement. La résolution souligne que les fonds obtenus grâce à cela doivent être affecté à l’augmentation des dépenses sociales (éducation, soins de santé primaires et VIH/sida).

Crise alimentaire et sécuritaire en Somalie

L'Assemblée se déclare "vivement préoccupés par la situation humanitaire sans précédent que connaît la Corne de l’Afrique" et "déplore le nombre inacceptable de victimes déjà touchées par la famine". Elle appelle à une plus forte mobilisation de la communauté internationale afin de répondre aux besoins humanitaires grandissants et éviter une détérioration de la situation. Treize millions de personnes sont affectées par la famine et les conflits et des dizaines de milliers de personnes sont mortes.

Conséquences du Printemps arabe pour la région sub-saharienne

Les parlementaires ont condamné les violences en Syrie et Egypte et exprimé leur inquiétude concernant le sort des armes libyennes, qui pourraient tomber dans les mains d'Al-Qaïda et menacer la région sahélienne et le monde entier. Ils demandent à l’UE, à l'Union africaine et aux Nations unies d'aider à gérer la crise humanitaire qui affecte des centaines de milliers de personnes ayant fui la Libye pour rejoindre les pays voisins (Tunisie, Égypte, Niger, Mali et Tchad) et l’Europe.

Impact du traité de Lisbonne sur le partenariat ACP-UE

L'Assemblée parlementaire paritaire estime que l'UE et les pays ACP devraient tirer profit des changements apportés par le traité de Lisbonne, comme la création d'un Service européen d'action extérieure et l'extension des compétences du Parlement européen. Cela devrait être l'occasion de revitaliser le partenariat ACP-UE pour "qu'il dépasse la relation donateur-bénéficiaire et s'inscrive dans une relation partenaire-partenaire". L'Assemblée a appelé pour cela à la définition de sphères d’intérêts communs tels que l’énergie, le changement climatique ou la migration.

L'intégration des personnes handicapées dans les pays en développement

La majorité des personnes handicapées vivent dans des pays en développement, où elles ne peuvent trouver d'emploi ni sortir de la pauvreté. De plus, les études démontrent que le risque de handicap augmente avec le degré de pauvreté. Le coût social et économique de l'exclusion de ces personnes est énorme. La résolution souligne la nécessité de la discrimination positive et de la lutte contre les stéréotypes pour promouvoir l'inclusion.

Débats sans résolution

La session a été ouverte par le Président togolais Faure Gnassingbé, en présence du Président nigérien Mahamadou Issoufou et des coprésidents Assarid Ag Imbarcaouane (Mali) et Louis Michel (Libéraux et démocrates, Belgique). Ce dernier a martelé que la crise ne pouvait servir d'excuse pour couper l'aide publique au développement.

Par ailleurs, l'Assemblée a débattu de la transition démocratique au Togo avec le Premier ministre Gilbert Fossoun Houngbo et des membres du gouvernement togolais. Les parlementaires ont salué les progrès accomplis par le pays et appelé à une poursuite des réformes. 

L'Assemblée parlementaire paritaire (APP) ACP-UE rassemble des représentants élus de l'Union européenne et des pays ACP, à savoir des députés européens et des parlementaires des 78 États à avoir signé l'accord de Cotonou, qui est la base de la coopération au développement ACP-UE. La session précédente s'était déroulée à Budapest (Hongrie) et la suivante se déroulera au Danemark en mai 2012.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.