Les recommandations d’Anne-Claire Adet

28/08/2010
Les recommandations d’Anne-Claire Adet

« La coopération décentralisée entre la France et Togo est très active et a permis de réaliser plusieurs projets dans le pays dans les secteurs de l’eau, de l’assainissement, de la santé et de l’éducation ».
C’est ce qu’a indiqué Anne-Claire Adet (photo), étudiante en sciences politiques à Paris, lors de la présentation, vendredi à Lomé, des résultats d’une étude sur ce thème.
Devant les délégués communaux et les représentants du Service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France (SCAC), Anne-Claire Adet s’est montrée convaincante en formulant des recommandations précises aux collectivités des deux Etats afin de dynamiser leurs relations.
« Les collectivités togolaises doivent se réunir pour définir ensemble des projets de développement à réaliser et les collectivités françaises doivent à leur tour, mettre en place des projets d’appui institutionnel pour renforcer les capacités des collectivités togolaises », a indiqué Mlle ADET.
Elle a également invité les autorités togolaises à communiquer rapidement le calendrier des élections locales, à compléter le dispositif juridique et réglementaire du statut de la coopération décentralisée et à accélérer la signature d’un protocole d’accord avec les Cités Unies France.
Anne-Claire Adet vient d’achever un stage de trois mois au SCAC et à l’Union des Communes du Togo (UCT).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.