Les soldats togolais assistent les habitants de Koumassi

09/05/2009
Les soldats togolais assistent les habitants de Koumassi

Les casques bleus togolais de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) ont organisé le 4 mai, une journée médicale en faveur des populations de Koumassi, dans le district d'Abidjan, rapporte samedi la mission de l'Onu dans ce pays. Cette initiative est une réponse aux préoccupations exprimées par les habitants de cette commune lors du forum de sensibilisation et d'information organisé par l'ONUCI en juin 2008.

L'action humanitaire à laquelle plus de 300 personnes ont participé, s'est déroulée au foyer des jeunes de Koumassi. Le Capitaine Boukari Mohamed, chef de l'équipe médicale du contingent, a indiqué que la journée « matérialisait la volonté de son pays de contribuer au processus de sortie de crise en Côte d'Ivoire ».L'adjoint au maire de la ville, Ndri Kouadio Cyprien, a rendu hommage à l'ONUCI pour ses efforts en faveur de la paix en Côte d'Ivoire. M. Ndri a souligné que les journées médicales revêtaient un caractère salutaire pour les populations pauvres et a salué l'intérêt de la communauté internationale pour la sortie de crise en Côte d'Ivoire.

Le contingent issu du Togo est composé de huit bataillons en plus des observateurs militaires et des officiers de l'Etat-major. Ils sont déployés principalement dans le district d'Abidjan.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.