Lomé accueille une importante réunion ACP-UE

12/09/2011
Lomé accueille une importante réunion ACP-UE

La 22e session de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE (Afrique Caraïbes Pacifique - Union européenne) se déroulera du 19 au 23 novembre au Togo.

Née d'un désir commun de rapprocher les représentants élus de la Communauté européenne, députés au Parlement européen et les représentants et élus des Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, signataires de l'Accord de Cotonou, l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE est devenue une institution unique au monde.

C'est la seule assemblée internationale dans laquelle les représentants des différents pays siègent ensemble, régulièrement avec pour objectif la promotion de l'interdépendance Nord-Sud.

Son rôle s'est renforcé depuis l'entrée en vigueur du Traité sur l'Union européenne et l'élargissement de celle-ci. L'Assemblée parlementaire paritaire consacre une partie importante de ses travaux à la promotion des droits de l'homme et de la démocratie et aux valeurs communes à l'humanité qui ont fait l'objet d'engagements communs dans le cadre des conférences des Nations Unies

Pour s’assurer de la bonne organisation de la conférence, une délégation des pays ACP-UE, conduite par Olivier Pinzi, s’est entretenu lundi avec le Premier ministre togolais, Gilbert Houngbo.

M. Pinzi a assuré les autorités du soutien des 78 pays ACP et des 27 membres de l’Union européenne pour une parfaite réussite des travaux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un modèle exemplaire de la coopération européenne

Coopération

Fréquentes au Togo, les pluies tropicales provoquent d’importantes inondations, notamment en milieu urbain.

Veille sanitaire

Santé

La grippe aviaire a fait son retour dans deux préfectures. Des mesures d'urgence ont été imposées doublées d'une surveillance sanitaire.

Rien ne va plus à Kinshasa

Union Africaine

En RDC, le médiateur togolais Edem Kodjo est dans l'incapacité de réunir le pouvoir et l'opposition. 

Le secteur privé ne contribue pas pleinement à la politique de relance

Développement

Le Togo, via différents accords et conventions, s’est engagé a utiliser de la façon la plus efficace l’aide publique au développement (APD).