Louis Michel n'est pas venu les mains vides

04/10/2008
Louis Michel n'est pas venu les mains vides

Le Commissaire européen au développement, Louis Michel, est arrivé vendredi au Togo. Il a rencontré le chef de l'Etat Faure Gnassingbé. A la sortie d'audience, M. Michel a annoncé une aide budgétaire exceptionnelle de 15 millions d'euros. Cette somme est donnée « en "monnaie sonnante et trébuchante pour renforcer les finances publiques", a-t-il expliqué.

L'officiel européen était arrivé quelques heures plutôt par la route en provenance du Ghana où il avait pris part au sommet ACP-UE, accueilli à la frontière d'Aflao par le Premier ministre, Gilbert Houngbo.Samedi, Louis Michel s'est entretenu  avec le Premier ministre, le président de l'Assemblée Nationale, certains membres du gouvernement, les partis politiques et des représentants de la société civile.

"Les progrès sont tangibles et sont en marche. Le Togo est sur la voie de devenir un bon exemple en Afrique, un exemple dont d'autres pays vont s'inspirer. M. Gnassingbé a initié un véritable changement. Le gouvernement a un programme prometteur qui offre des perspectives et je pense que lentement, le Togo va se redresser. (…) La communauté internationale va se mobiliser pour aider ce pays. Car elle croit en la classe politique et les institutions togolaises ", a déclaré M. Michel.

Le Commissaire européen se rendra ensuite au Bénin et au Mali.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.