Lutte anti-drogue : appui américain

12/02/2015
Lutte anti-drogue : appui américain

Former des magistrats spécialisés

En 2014, les saisies de stupéfiants ont battu des records. 7,5 tonnes ont été interceptées par les agents de l’Office central de répression du trafic illicite des drogues et du blanchiment (OCRTIDB).

Dans le détail, les chiffres sont éloquents. 7,3 tonnes de cannabis, près de 300 kg de cocaïne et un peu plus d’un kilo de méthamphétamine, une drogue de synthèse particulièrement dangereuse.

Plaque tournante de réexportation vers l’Europe et les pays d’Afrique, le Togo a acquis une certaine expérience dans la lutte anti-drogue, mais les conseils des pays amis sont toujours les bienvenus.

C’est ainsi que l’ambassade des Etats-Unis à Lomé organise du 17 au 19 février une formation sur les investigations et la poursuite judiciaire des affaires de trafic de stupéfiants avec la participation d’experts du Département US de la Justice ainsi que de magistrats du Bénin. L'objectif est d’aider à établir une unité de magistrats spécialisés dans l'enquête et la poursuite des affaires de drogue.

Une trentaine de magistrats, d’officiers de police, de gendarmes et de membres de l’OCRTIDB participeront à cette session.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.