Malnutrition infantile : aide de la France à l’Unicef

09/07/2010
Malnutrition infantile : aide de la France à l’Unicef

L’Ambassadeur de France au Togo, Dominique Renaux, a remis vendredi une aide de 150.000 euros (près de 100 millions de francs CFA) à Viviane Van Steirteghem (photo), la nouvelle représentante résidente de l’Unicef à Lomé.
Cet argent sera affecté au Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef) pour mettre en œuvre son « projet d’intervention post urgence » dans la région des savanes (600 Km au nord de Lomé).
D’une durée de 12 mois, ce programme vise à contribuer à la prise en charge d’environ 26.000 enfants sous-alimentés dans cette région au niveau des centres de réhabilitation nutritionnelle et au niveau communautaire.
«La malnutrition infantile est un scandale humanitaire qui touche beaucoup de pays, dont le Togo. Ce phénomène est un facteur de sous- développement et représente un coût pour la communauté», a expliqué M. Renaux.
« Une partie du financement servira à renforcer la communication et l’information des mères des familles sur les bonnes pratiques nutritionnelles des enfants. En plus, la contribution permettra d’acquérir les éléments thérapeutiques nécessaires pour le traitement d’environ 8000 enfants atteints de malnutrition sévère grave », a indiqué pour sa part Mme. Van Steirteghem.
L’Ambassade de France n’est pas à son premier appui au programme de coopération Togo – UNICEF.
Un précèdent financement de plus de 200 millions de francs CFA avait été octroyé au Togo en 2008 pour répondre à l’urgence nutritionnelle dans les régions Maritimes, Kara et Savanes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !