NBRC : rencontre entre experts togolais et européens

03/07/2015
NBRC : rencontre entre experts togolais et européens

Réduire les risques

Du 7 au 9 juillet prochains, des spécialistes togolais et de l'Union européenne (UE) se réuniront à Lomé pour procéder à l'identification des besoins relatifs au renforcement du dispositif de lutte contre les risques liés aux agents et matériaux nucléaires, radiologiques, biologiques, et chimiques (NBRC). La rencontre se tient sous la coordination du ministère de l'Environnement.   

Trois experts du Centre commun de recherche de l'UE seront présents.  

L'évaluation des besoins se fait selon une méthodologie développée par l'UE couvrant les aspects législatifs et réglementaires, stratégiques, institutionnels et opérationnels. Ce processus permet de déterminer les mesures à prendre pour la réduction des risques selon les normes et bonnes pratiques reconnues au niveau international et les traités et accords juridiquement contraignants. 

Le Togo a déjà bénéficié de projets régionaux sur le renforcement du cadre législatif, la gestion des déchets chimiques et biologiques, et la prévention et la réaction aux incidents chimiques industriels.

L'initiative des Centres d'Excellence pour la réduction des risques chimiques, biologiques, radiologiques, et nucléaires (NRBC) a été lancée par l'Union européenne en 2010. Elle a pour objectif la prévention, la préparation et la gestion d'après-crise aux incidents NRBC. Ceux-ci peuvent être de nature criminelle (trafic, vol, prolifération, sabotage), accidentelle (catastrophes industrielles, traitement des déchets) ou naturelle (pandémies, etc.). Cette action a pour but de promouvoir la coopération politique et opérationnelle aux niveaux national, régional et international.

Le Togo fait partie du bureau régional pour la façade atlantique africaine depuis août 2013. Ce dernier, basé à Rabat, est actuellement composé de sept autres pays, à savoir le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Gabon, le Libéria, le Maroc, la Mauritanie, et le Sénégal. Six autres pays ont exprimé leur intérêt. 

Depuis le début de l'initiative, les pays de la Façade Atlantique Africaine participent à plus d'une douzaine de projets régionaux et internationaux. Ceux-ci couvrent des domaines et aspects variés de la thématique NRBC tels que le cadre juridique, la détection, l'intervention en cas d'incidents, la gestion des déchets, les importations et exportations, le contrôle des frontières, les substances à double usage, et l'échange de bonnes pratiques. 

Plus d'infos ici

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.