Piraterie maritime : les grands moyens

09/11/2011
Piraterie maritime : les grands moyens

Le Bénin et la France organisent depuis mardi à Cotonou un séminaire régional consacré à la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée. Une réunion à laquelle assistent des représentants du Togo.

Parmi les participants, le général Clément- Bollée, directeur de la Coopération de sécurité et de défense au ministère des Affaires étrangères et européennes qui avait d’ailleurs rencontré à Paris, il y a quelques jours, le chef d’Etat major des Forces armées togolaises (FAT), le général Atcha Titikpina.

Ce séminaire donnera le coup d’envoi au projet d’appui à la réforme du système de sécurité maritime dans le Golfe de Guinée (ASECMAR) qui soutient le Bénin, le Ghana et le Togo dans leur lutte contre les différents trafics dans cette zone.  

ASECMAR vise à aider ces 3 pays à apporter une réponse globale au problème de la piraterie maritime, par des actions proposées aussi bien dans les domaines de la justice et des douanes que dans ceux de la sécurité intérieure et de la défense maritime, en lien avec une composante terrestre. 

Les actes de piraterie se sont développés dans le Golfe de Guinée à un rythme inquiétant ; c’est une menace économique réelle pour les pays de cette région.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.