Piraterie maritime : soutien de l’UE

11/01/2013
Piraterie maritime : soutien de l’UE

Le Togo est très régulièrement l’objet d’actes de piraterie au large de ses côtes. Un problème sécuritaire qui touche l’ensemble des pays du Golfe de Guinée. C’est dans ce contexte que l’Union européenne a annoncé vendredi un nouveau projet destiné à renforcer la sûreté et la sécurité des routes maritimes entre sept pays africains dans la région.  

Le programme CRIMGO (routes maritimes critiques du Golfe de Guinée) aidera les gouvernements d'Afrique centrale et occidentale à rendre les principales routes maritimes plus sûres grâce à la formation des gardes-côtes et à la mise en place d'un réseau permettant l'échange d'informations entre les pays et les agences de la région. 

CRIMGO sera lancé dès ce mois dans 7 États : le Bénin, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Gabon, le Nigéria, Sâo Tomé-etPrincipe et le Togo. 

Le Golfe de Guinée représente actuellement 13 et 6 % des importations de pétrole et de gaz dans l'UE. Toutefois, les actes de piraterie et les vols à main armée, de même que les trafics d'armes et de drogues ou encore la traite d'êtres humains, constituent une menace réelle pour la sécurité de la région. Rien qu’au Nigéria, quelque 98 actes de piraterie, de vols à main armée commis en mer et de pollution maritime ont été enregistrés entre 2008 et 2012.

La région souffre actuellement d'un manque de coordination entre les gardes-côtes et entre les différentes régions. De plus il n’existe pas encore de norme commune de formation maritime et le partage d’informations entre les pays concernés est insuffisant.

Le programme est financé par l’UE (4,5 millions d’euros) et par plusieurs organisations européennes spécialisées (France, Pologne, Portugal, Grande Bretagne, notamment

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Soutien de la Croix Rouge suisse

Coopération

La Croix Rouge suisse a fait un don de 55 millions de Fcfa à son équivalent togolais afin de mener des campagnes de sensibilisation sur le virus Ebola.

Vigilance et prévention

Santé

Une réunion a regroupé mercredi autour du Premier ministre les membres de la commission nationale de lutte contre Ebola, la représentante de l’OMS au Togo et une délégation du Commandement des États-Unis pour l'Afrique.

Monter en puissance sur la répression

Coopération

Francopol, le réseau institutionnel de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise à Lomé une rencontre sur la lutte contre la violence faite aux femmes.

L’UEMOA déclare forfait

Sport

En raison de problèmes liés à l’organisation, la 7e édition du tournoi de l’UEMOA, prévue du 22 au 29 novembre à Lomé, a été reportée à une date ultérieure.