Pour un véritable partenariat économique avec l'Europe

03/10/2008
Pour un véritable partenariat économique avec l'Europe

Les pays Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP), dont le Togo est membre, vont envoyer une délégation en Europe afin de discuter des accords de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne (UE), qu'ils ne jugent pour l'heure pas satisfaisants, a annoncé vendredi le président ghanéen John Kufuor.

Réunis en sommet à Accra jeudi et vendredi, les ACP ont décidé "d'envoyer une troïka en Europe pour réviser les APE afin qu'ils reflètent le partenariat économique avec l'Europe tel que nous le concevons", a déclaré M. Kufuor à l'issue de la réunion de chefs d'Etat et de gouvernement.La mission sera composée des dirigeants de trois organisations représentant les régions des pays ACP: le président de l'Union africaine, celui des sommets Cariforum et celui des sommets ACP Pacifique, a précisé M. Kufuor qui, en sa qualité de nouveau président du groupe ACP, sera à la tête de la délégation.

Le but est de parvenir à des APE qui "donneraient moins l'impression d'une dépendance continue des ACP envers l'Europe", a-t-il souligné.

La question des APE est controversée et divise les pays ACP dont seulement une partie ont conclu de tels accords avec l'UE.

Le Premier ministre tanzanien Mizengo Peter Pinda a de son côté critiqué vendredi le manque de souplesse de la Commission européenne et ses "tactiques" lorsqu'il s'agit d'établir des accords commerciaux pays par pays.

Les APE impliquent l'accès libre des produits ACP (sauf le riz et le sucre) au marché européen depuis le 1er janvier, en échange d'une ouverture progressive d'au moins 80% des marchés ACP aux produits européens, avec des périodes de transition allant jusqu'à 25 ans.

Devant l'impossibilité de parvenir à des accords complets, la Commission européenne a finalement opté pour une politique d'accords au coup par coup, pays par pays.

John Kufuor a déploré jeudi que "les APE entament la solidarité qui unissait autrefois les pays ACP" tantis que Glenys Kinnock, co-présidente de l'Assemblée parlementaire ACP-UE, a accusé les APE de "cimenter" les inégalités entre pays de l'UE et ACP en insistant sur le principe de réciprocité entre pays qui ne sont pas égaux.

Créé en 1975, le groupe ACP comprend 79 pays, dont 48 d'Afrique subsaharienne, 16 des Caraïbes et 15 du Pacifique.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fantassins et excellents footballeurs

Sport

La 33e édition du championnat militaire et paramilitaire de football s’est achevée dimanche à Lomé sur la victoire du 4e régiment d’infanterie.

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.