Première ferme égypto-togolaise dans la région centrale

04/09/2015
Première ferme égypto-togolaise dans la région centrale

Maher El-Maghraby

Maher El-Maghraby, le directeur exécutif du projet égyptien des fermes modèles avec les pays africains et Ouro-Koura Agadazi, le ministre togolais de l’Agriculture ont signé vendredi à Lomé un mémorandum d’entente pour la création de deux exploitations agricoles. 

La première ferme de 150 hectares située dans la région centrale sera entièrement financée par les autorités du Caire. Maïs, riz et figues y seront produits et de la formation sera assurée par des experts.

Republicoftogo.com : Peut-on avoir des précisions sur ce projet ?

Maher El-Maghraby : L’ambition de l’Egypte est d’aider les pays africains à développer leur secteur agricole. Les fermes communes ont pour objectif de 

renforcer la coopération sud-sud par le transfert de compétences et de technologies. 

Nous subventionnons l’installation de fermes afin de garantir l’autosuffisance alimentaire.

Des fermes similaires existent déjà en Zambie, en Tanzanie et à Zanzibar et au Mali (2014). Des projets sont en cours avec la Mauritanie, la RDC, le Tchad et le Cameroun, notamment.

Republicoftogo.com : Quelle sera l’activité de la ferme ?

Maher El-Maghraby : D’après l’étude menée, nous allons nous appuyer  sur les productions locales, mais en les améliorant. Il s’agit du maïs et du riz et nous allons introduire la mangue comme nous l’avons fait avec succès en Zambie. Il y a aussi un volet formation avec la venue d’experts égyptiens dans le domaine de la gestion des fruits, de la mécanisation, de la sélection des meilleurs agents qui seront envoyés en formation en Egypte.

Republicoftogo.com : Pourquoi avoir choisi Abatchang ?

Maher El-Maghraby : Nous avons visité plusieurs sites, notamment dans la région de Notsé, mais c’est finalement Abatchang, près de Sokodé qui a été choisi. La région Centrale offre les conditions idéales. 

Republicoftogo.com : Cette ferme sera opérationnelle dans quel délai ?

Maher El-Maghraby : Dans deux mois. L’Egypte apporte le financement et le Togo le terrain, la main d’œuvre, l’énergie et les moyens d’irrigation.

Republicoftogo.com : Votre voisin Israël a déjà formé un certain nombre d’agronomes togolais. Peut-on envisager une coopération tripartite dans le secteur agricole entre le Togo, Israël et l’Egypte au Togo et ailleurs en Afrique

Maher El-Maghraby : L’Egypte est un pays africain qui développe une coopération sud-sud avec les autres pays africains. Notre disposons d’une longue expérience que nous allons transférer au Togo dans tous les domaines. Pour l’heure, une coopération de cette nature n’est pas encore envisagée.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Pendant les Evala, la roue tourne

Sport

Coup d’envoi mardi du Grand Prix de la Kozah, une course cycliste qui mènera le peloton de Lomé à Kara (Nord du Togo).

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.