Regards croisés sur la coopération

22/11/2011
Regards croisés sur la coopération

Rencontres avec le chef de l’Etat, avec le Premier ministre, avec le ministre de la Planification, visites de projets d’infrastructures financés par l’UE, le Commissaire européen au Développement, Andris Piebalgs, a pu se rendre compte lundi de la manière dont le Togo utilise les aides européennes. Et apparemment, il les utilise très bien. « Les fonds alloués au Togo ont été très bien gérés », assure M. Piebalgs.

Pour le Premier ministre, Gilbert Houngbo, cette coopération essentielle. Il attend pour 2012 une aide budgétaire directe en plus des fonds alloués dans le cadre du XIe FED.

« La bonne gestion des fonds européens par le Togo me donne des arguments supplémentaires pour militer auprès de l’UE en faveur de davantage de moyens financiers accordés au Togo », précise d’ailleurs Andris Piebalgs.

Republicoftogo.com : L’aide accordée par l’Union européenne au Togo est relativement faible par rapport à celle dont bénéficie d’autres pays africains. Quelles en sont les raisons ?

Andris Piebalgs : Elle est effectivement modeste ; environ 30 millions d’euros par an. Cela s’explique par le fait que la coopération a repris relativement récemment, il y a trois ans.

Mais je dois dire que les fonds alloués au Togo ont été très bien gérés, qu’il s’agisse des infrastructures, de la santé, de l’éducation ou de la gouvernance. Je l’ai d’ailleurs indiqué au président et au Premier ministre.

Et cette bonne gestion me donne des arguments supplémentaires auprès de l’UE pour dégager davantage d’aide en faveur du pays.

Pour le 11e FED, j’espère que l’enveloppe budgétaire sera plus importante car il reste encore beaucoup à faire au Togo.

Republicoftogo.com : La visite du Commissaire au Développement de l’UE marque-t-elle une nouveau chapitre de la coopération ?

Gilbert Houngbo : Nouveau chapitre, pas exactement. Vous savez, l’UE a toujours été présente au Togo, y compris durant les moments difficiles qu’a traversé notre pays. Après les élections législatives de 2007, l’UE a été le premier partenaire à reprendre sa coopération. Et vous pouvez jugez depuis, l’importance de cette coopération. Et dans de nombreux domaines, l’état de droit, l’appui aux élections, les droits de l’homme, le dialogue politique. Nous n’oublions pas, bien évidemment, les questions économiques. L’appui européen s’oriente vers les BTP, l’assainissement, sans oublier l’appui institutionnel. Et justement, dans ce cadre, nous attendons un appui budgétaire direct qui sera très utile pour le budget 2012.

La coopération avec l’Union européenne est donc essentielle.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.