Santé et accès à l’eau

03/06/2013
Santé et accès à l’eau

Les représentants du gouvernement, de l’Union européenne et du Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) se retrouvent mardi à Lomé pour faire un bilan d’étape sur un certain nombre de projets en cours au Togo.

Deux programmes seront en particulier examinés. Le premier est le « Projet d'amélioration de l'état nutritionnel des enfants de moins de 5 ans à travers une approche communautaire au Togo ». Il est financé sur le 10e FED (Fonds européen de développement). Comme son intitulé ne l’indique pas, il concerne aussi les femmes enceintes et celles qui allaitent. L’objectif affiché est de consolider les acquis et d’étendre la prévention et la prise en charge thérapeutique dans 240 nouveaux villages et 112 centres de Santé. 

La réalisation de ce programme s’étend jusqu’à janvier 2014.

‘Le développement du forage manuel au Togo’ est le second projet qui sera étudié mardi. Il prévoit la réalisation d’une centaine de forages manuels.  Aucune structure locale n’étant suffisamment expérimentée au Togo, l’UNICEF a fait appel à un organisme international reconnu pour son expertise, la Fondation Practica. 

Le coût d’un forage classique est d’environ 7.500. 000 Fcfa contre environ 2.300.000 pour un forage manuel. L’intérêt économique est évident pour les autorités, les bailleurs et la population.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.