Soigner les toxicos

18/03/2013
Soigner les toxicos

Le Togo et la sous-région ne sont plus seulement des zones de transit pour la cocaïne, l’héroïne ou le cannabis, mais également de consommation. Le phénomène a pris une telle ampleur quel’Organisations des nations unies pour la lutte contre la drogue (ONUDC), vient de mettre sur pied « Treatnet » qui se veut un outil de prévention et de traitement au service des toxicos.

Les responsables de la lutte anti-drogue du Togo, du Bénin et du Sénégal, sont réunis depuis lundi à Lomé à l’initiative de l’ONUDC pour redéfinir la lutte contre le trafic, renforcer la prévention et la prise en charge de la dépendance dans un marché qui a profondément évolué.

C’est le ministre de la sécurité et de la protection civile Yark Damehane qui a lancé les travaux en présence du Directeur général de la Police togolais, du représentant résident de l’OMS au Togo. 

« La lutte contre l’abus des drogues ne doit être un combat singulier, mais une offensive concertée basée sur des synergies d’actions devant servir à promouvoir la santé et le bien-être des populations. J’invite les autres institutions à apporter leur appui pour la réduction significative de la demande des drogue en Afrique en général et dans notre sous-région en particulier », a déclaré le ministre de la Sécurité, Yark Damehane.

Pour Babacar Diouf, de l’ONUDC Afrique de l’ouest, les systèmes de santé existants ne sont pas adaptés pour prendre en charge les dépendances, c’est pourquoi l’ONU et l’OMS ont créé Treatnet. 

La rencontre de deux semaines va permettre aux responsables de l'ONUDC de former les personnels des centre médicaux, notamment ceux spécialisés dans la prise en charge des toxicomanes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.