Succès de Hot pursuit

18/09/2012
Succès de Hot pursuit

L’opération «Hot pursuit», un exercice militaire impliquant les marine du Togo, du Bénin et des Etats-Unis, destinée à lutter contre la piraterie maritime, s’est achevée mardi.

Deux defenders togolais, un patrouilleur béninois et un avion de reconnaissance étaient engagés dans ces manœuvres selon un scénario prévoyant de localiser un bateau suspect, de le poursuivre jusque dans les eaux béninoises, d’alerter la marine de ce pays, de l’intercepter et de la ramener à quai.

Cette opération était supervisée par les chefs d’Etat major de l’armée togolaise et béninoise, respectivement, le général Mohamed Atcha Titikpina et  le général Moumouni Zankaro (Armée de terre) et par le lieutenant Colonel Keith R. Blakely pour les Etats-Unis.     

« La piraterie maritime est une menace à laquelle aucun pays ne peut faire face de manière isolée. Nous devons mutualiser nos moyens humains, techniques, opérationnels et stratégiques pour vaincre ce fléau », a déclaré le général Titikpina.

Le Togo et ses voisins sont confrontés à ce problème depuis plusieurs mois. Le dernier incident en date remonte au 27 août 2012. Un tanker grec avait été pris en otage au large des côtes togolaises et son chargement de fuel pillé.

En photo : le général Atcha Titikpina (gauche) et le général Moumouni Zankaro

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.