Togo-Chine : Ayassor plaide pour un transfert de technologie

29/09/2009
Togo-Chine : Ayassor plaide pour un transfert de technologie

La Chine est devenue en 60 ans une "puissance économique et militaire incontournable », a déclaré le ministre togolais de l'Economie et des Finances, Adji Oteth Ayassor, dans une interview publiée sur le site de la CCTV (télévision officielle chinoise). « La Chine est en pleine transformation économique, sociale et technologique, ceci illustre le dynamisme de son économie", a expliqué le ministre, indiquant que le savoir-faire technologique et la puissance financière de ce pays sont le "levier d'une nouvelle coopération Sud-Sud dont les pays d'Afrique, et le Togo en particulier, sont les heureux bénéficiaires ».

"Avec ses énormes réserves en devises liées à une politique commerciale particulièrement dynamique, la Chine est devenue un grand créancier des Etats-Unis et semble relativement mieux résister à la crise économique et financière", a fait remarquer le ministre. Il a salué la politique extérieure de la Chine et fait état de son rôle de plus en plus important sur le continent africain.

Pour M. Ayassor, "Pékin est devenu un bailleur de fonds conscient des besoins immenses des pays africains et de l'appui que les matières premières africaines peuvent apporter à son économie".

Concernant la coopération, le ministre togolais a indiqué que « face aux risques que fait courir la crise financière internationale sur les économies africaines, il était important que la Chine accroisse ses investissements directs vers l'Afrique via un transfert de technologie.

Il a estimé que les « relations amicales entre la Chine et le Togo » étaient appelées à se renforcer, citant en exemple, le financement par la Chine, pour 2,7 milliards de F cfa, des travaux de reconstruction des "ponts vitaux" pour les échanges du Togo avec ses voisins de hinterland ; des ponts détruits lors des inondations de 2008.

Les relations économiques et commerciales entre la Chine et le Togo "se raffermissent" chaque jour davantage et se traduisent par des "investissements" dans les secteurs des infrastructures, de la santé, de l'agriculture, de la formation professionnelle, etc.

Adji Oteth Ayassor a enfin indiqué que la Chine pouvait prendre une "part active" dans le développement du secteur agricole.

Rappelons que le ministre de l'Economie et des Finances a signé début septembre à Beijing une convention de financement avec la China Exim Bank d'un montant de 165 millions de dollars pour la rénovation du réseau routier et la modernisation des infrastructures téléphoniques.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La bonne volonté ne suffit pas

Santé

Pendant deux jours, les responsables de l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS) se concertent à Lomé pour élaborer un plan stratégique. 

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.