Tout un symbole

20/11/2011
Tout un symbole

Une visite symbolique qui illustre le chemin parcouru par le Togo depuis 2005. Andris Piebalgs (photo), le Commissaire pour le Développement de l’Union européenne (UE), entame dimanche une visite à Lomé au cours de laquelle il rencontrera le président Faure Gnassingbé et participera aux Journées portes ouvertes sur la coopération Togo-UE qui démarrent lundi.

Il n’y a pas si longtemps, Lomé était sous sanction de l’UE; ce n’est qu’en 2007 que les relations ont officiellement repris.

Pendant 14 ans, (1993-2007), on s’en souvient, le Togo n’avait pas reçu un seul centime de Bruxelles, à l’exception des aides pour des programmes strictement humanitaires.

L’institution européenne accusait le Togo de « déficit démocratique » et les 22 engagements signés entre les autorités togolaises et l’UE en 2003 n’avaient pas fait avancé les choses.

Dès son élection en 2005, Faure Gnassingbé fait de la normalisation avec l’Europe sa priorité. Mais il faudra attendre les élections législatives de 2007, jugées libres et transparentes par l’Union, pour assister à une reprise effective de la coopération.

Depuis, l’UE a tenté de rattraper le retard en accordant pour 385 millions d’euros d’aide, dont 144 millions prévus sur le 10ème FED (Fonds Européen de Développement) pour la période 2008-2013.

La coopération vise en priorité à renforcer la gouvernance politique,  la démocratie et le respect des Droits de l'homme; ainsi que les réformes économiques et institutionnelles. Le troisième axe concerne l'amélioration des infrastructures et le transport. 

L’UE soutient également le Togo dans d'autres secteurs, tels que l'appui à la société civile, le développement rural, l'éducation, la santé, l'intégration régionale et développement du commerce.

La visite à Lomé du Commissaire pour le Développement est donc pour les officiels togolais et, en particulier pour le president Faure Gnassingbé, bien advantage qu’un simple déplacement protocolaire. 

C’est le résultat d’un long combat en faveur de la normalisation pour assurer à la population le développement qu’elle mérite.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vers un PGICT 2 ?

Environnement

Lancé en 2013, le PGICT, le projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres, pourrait avoir une suite.

Bon appétit !

Santé

La consommation des tilapias élevés au Togo est sans danger. Mise au point rendue nécessaire après la publication d'articles mensongers.

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Promouvoir les micro et petites entreprises en milieu rural

Développement

Le FIDA accompagne l'Etat dans le développement d'un programme destiné à aider les jeunes ruraux à créer des micro et petites entreprises.