Trafic d’êtres humains : La France traite de la question

13/11/2013
Trafic d’êtres humains : La France traite de la question

Le ministère français des Affaires étrangères a lancé mercredi à Lomé le Fonds de solidarité prioritaire (FSD) ‘Appui à la lutte contre la traite des êtres humains dans les pays du Golfe de Guinée’.

La traite des êtres humains représente chaque année dans le monde environ 2,5 millions de victimes, principalement des femmes et des enfants. 

Selon les Nations Unies et le Conseil de l’Europe, la traite serait la troisième forme de trafic la plus répandue dans le monde après le trafic de drogue et d’armes. Elle ne générerait pas moins de 32 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel. 

Elle est particulièrement répandue en Afrique de l’Ouest. C’est pourquoi, la France a souhaité mettre l’accent sur cette zone géographique. Cinq pays du Golfe de Guinée ont été retenus pour accueillir le projet : Togo, Ghana, Bénin, Nigeria et Cameroun. Ceux-ci sont considérés comme des pays d’origine, de transit et de destination de la traite. Ils abritent des victimes de traite interne et transfrontalière.

Bien que ces 5 pays aient commencé à s’engager dans la lutte contre ce fléau, de nombreux facteurs continuent de limiter l’efficacité de leurs actions. Ce nouveau projet, d’une durée de trois ans, aura donc pour but de renforcer les capacités des acteurs dans la lutte contre la traite et de créer des synergies entre eux.

Participaient à la cérémonie le le Chargé d'Affaires français, Guillaume Lemoine, et Innocent Egbétonyo, le directeur de cabinet du ministre de la Justice. Plusieurs responsables venus du Ghana, du Bénin, du Nigéria, du Cameroun étaient également présents.

Pour M. Egbétonyo, le phénomène prend de l’ampleur en raison de la porosité des frontières, de l’ignorance des populations et du manque de coordination entre les différents services de police des Etats de la sous région. Mais au-delà, il préconise une harmonisation des lois afin que l’ensemble des pays concernés se conforme aux conventions internationales.

Le Togo a ratifié l’ensemble des conventions internationales relatives à la traite des personnes.

Informations complémentaires

Discours Chargé d\'Affaires.pdf 122,23 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.