Traite des êtres humains : la France s’engage

08/11/2013
Traite des êtres humains : la France s’engage

Le ministère français des Affaires étrangères lancera la semaine prochaine à Lomé le Fonds de Solidarité Prioritaire (FSD) ‘Appui à la lutte contre la traite des êtres humains dans les pays du Golfe de Guinée’, indique un communiqué publié vendredi par l’ambassade de France au Togo.

La traite des êtres humains représente chaque année dans le monde environ 2,5 millions de victimes, principalement des femmes et des enfants. Selon les Nations Unies et le Conseil de l’Europe, la traite serait la troisième forme de trafic la plus répandue dans le monde après le trafic de drogue et d’armes. Elle ne générerait pas moins de 32 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel. 

Elle est particulièrement répandue en Afrique de l’Ouest. C’est pourquoi, la France a souhaité mettre l’accent sur cette zone géographique. Cinq pays du Golfe de Guinée ont été retenus pour accueillir le projet : Togo, Ghana, Bénin, Nigéria et Cameroun. Ceux-ci sont considérés comme des pays d’origine, de transit et de destination de la traite. Ils abritent des victimes de traite interne et transfrontalière.

Bien que ces 5 pays aient commencé à s’engager dans la lutte contre ce fléau, de nombreux facteurs continuent de limiter l’efficacité de leurs actions. Ce nouveau projet, d’une durée de trois ans, aura donc pour but de renforcer les capacités des acteurs dans la lutte contre la traite et de créer des synergies entre eux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.