Un PGICT 2 sera sans doute nécessaire

02/08/2016
Un PGICT 2 sera sans doute nécessaire

De nombreux projets encore à réaliser

La 6e mission d’appui de la Banque Mondiale à la mise en œuvre du Projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres au Togo (PGICT) s’est achevée mardi. 

Les experts se sont rendus dans plusieurs localités de la Région maritime notamment dans les préfecture de Vo et de Zio.

La mission a salué le renforcement institutionnel en matière de gestion des catastrophes et la réalisation d’infrastructures qui sont en phase avec la stratégie du programme.

Lancé en 2013, le PGICT a pour but de renforcer les capacités institutionnelles pour la gestion des risques d’inondations et de dégradation des sols dans les zones rurales et urbaines. 

Il a également comme finalité de garantir la gestion durable des terres dans les écopaysages ciblés et les zones soumises aux aléas climatiques en sensibilisant les communautés.

Le projet qui s’achèvera l’année prochaine aura sans doute une suite. C’est en tout cas le vœu du gouvernement. Au vu des bons résultats, la BM pourrait décider d’une nouvelle aide.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.