Un accord structurant et robuste

22/06/2016
Un accord structurant et robuste

Marc Fonbaustier, l'ambassadeur de France au Togo

L’Union européenne (UE), la France et l’Allemagne se sont mis d’accord pour coordonner leur coopération au développement au Togo pour la période 2014-2020. L’appui conjoint est estimé à près de 715 millions d'euros. 

Le document de programmation conjointe a été signé mercredi par les ambassadeurs de l’UE de France et d'Allemagne et par Adji Otèth Ayassor, le ministre d’Etat, ministre de l’Economie, des Finances et de la Planification du développement.

M. Ayassor a salué cette démarche qui s’inscrit dans une logique d’efficacité des actions de développement.

‘Je suis très heureux de signer ce document qui montre l'excellence des relations entre le Togo et l'Union européenne. C'est un appui très fort qui permettra de relancer son économie et de redynamiser les dispositions prises dans le cadre des réformes engagées pour promouvoir la décentralisation et a démocratie’, a-t-il déclaré.

‘Ce document de programmation a plusieurs caractéristiques, explique Marc Fonbaustier l’ambassadeur de France, il est d’abord structurant car il s’inscrit  dans la durée pour 6 ans, il est robuste parce qu’il porte sur un transfert de 470 milliards de Fcfa, il offre un cadre souple qui permet de cheminer ensemble avec des corrections et des ajustements nécessaires  qui pourraient être faits  dans le temps. Il ne s’agit pas d’imposer quelque chose mais d’être ensemble, de dialoguer et d’arriver aux résultats par accord mutuel’, a-t-il confié.  

Christopher Sander, l’ambassadeur d’Allemagne, souligne que cet accord va véritablement permettre de structurer la coopération en capitalisant sur les points forts de chaque partenaire.

Christoph Sander, l'ambassadeur d'Allemagne

En ce qui concerne l’Allemagne, les grands axes de la coopération sont le développement rural, la formation professionnelle et la décentralisation, l’énergie et la santé.

‘La programmation conjointe facilite les synergies et les atouts de chaque partenaire dans différents domaines. Cela facilite également le leadership de la part des autorités togolaises, ayant une vision plus claire des actions des partenaires européens’, explique Nicolas Berlanga-Martinez, le représentant de l’Union européenne à Lomé. 

La coopération des partenaires européens se focalisera sur 5 grands axes : la stabilisation politique, la consolidation démocratique, l’approfondissement d'un Etat de droit et la réconciliation nationale,  le renforcement des capacités du Togo à promouvoir la paix et la stabilité dans la région, et à lutter contre les trafics illicites, la promotion du commerce et de l’intégration régionale, la réduction de la pauvreté et le développement économique et social, et enfin le renforcement des capacités de la société civile à suivre l’action gouvernementale et à lui demander des comptes.

L’Europe est le principal partenaire au développement du Togo, d’autant plus que l’aide est faite sous forme de dons, contrairement à certains pays qui basent leur coopération sur des prêts, certes favorables, mais qu’il faudra un jour rembourser.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.