Un pays qui a le pied marin

01/12/2017
Un pays qui a le pied marin

Le Golfe de Guinée est une zone particulièrement perméable

Le Togo est l’un des pays à avoir ratifié le plus de conventions maritimes, s’est félicité jeudi le lieutenant-colonel Henri Georges Rul, expert de l’ONUDC (Office des Nations unies contre la drogue et le crime). De fait, le pays dispose d’une législation étoffée pour combattre toutes les formes de trafic en mer.

L’organisation vient d’ailleurs de former pendant un mois 56 fonctionnaires togolais qui interviennent dans l’organisation de l’action de l’Etat en mer pour ce qui concerne les domaines de la police administrative et judiciaire.  

Les sessions concernaient la lutte contre la piraterie maritime, le trafic de stupéfiants, la pollution, la traite des migrants, la pêche illicite et la sureté portuaire.

‘L’histoire de l’action de l’Etat en mer ne fait que commencer. Elle doit s’inscrire dans la durée avec une organisation optimisée et une collaboration étroite entre toutes les administrations’, a déclaré le préfet maritime Takougnadi Néyo.

La mission de l’ONUDC est d’assister les Etats membres de l’ONU dans la réalisation de l’objectif de sécurité et de justice pour tous en rendant le monde plus sûr face à la criminalité, à la drogue et au terrorisme. 

Les activités l’organisation reposent sur trois piliers, la coopération technique sur le terrain, la recherche et le travail analytique et le travail normatif.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.