Une reine togolaise au Sénat

12/11/2008
Une reine togolaise au Sénat

Marie Claude Lovisa, alias reine Mawulolo 1er, est la lauréate du Trophée « Femmes 3000 » qui récompense des femmes d'origine française qui oeuvrent à l'étranger. Le prix sera remis à Paris le 13 novembre par le président du Sénat, Christian Poncelet, en présence de Rama Yade, la secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme.

Marie Claude Lovisa, dite reine Mawulolo ("Dieu est grand" en éwé, une langue du sud du Togo) est une Française d'origine lyonnaise qui a décidé de vivre au Togo.En allant à Takpia (75km de Lomé), il y a une dizaine d'années, elle ne s'était jamais doutée qu'on en ferait un jour une reine, surtout que la localité changerait d'appellation pour devenir Lovisa kopé (village de Lovisa), du nom de la désormais, souveraine.

Marie Claude a été intronisée en novembre 2004, au cours d'une grandiose cérémonie traditionnelle précédée d'une quinzaine de jours d'internement rituel.

Elle a subi au cours de cette retraite, les différentes cérémonies rituelles, qui conduisent à l'intronisation, celle-ci étant marquée par le port d'un accoutrement de reine, avec une couronne dorée.

La reine qui a adopté 10 enfants, entièrement pris en charge sur fond propre, projette la construction d'une clinique pour des opérations mobiles d'hernies, la création d'un centre de formation professionnelle (menuiserie, maçonnerie et couture) et d'un orphelinat.

« Dieu est vraiment Grand c'est, pourquoi il nous a envoyé cette reine qui est blanche par la peau mais africaine de cŒur et dans l'âme », explique un habitant du village.

Photo © Noël Tadegnon

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).