Vaste exercice maritime dans le Golfe de Guinée

27/05/2017
Vaste exercice maritime dans le Golfe de Guinée

Fin de l'exercice samedi au port de Lomé

Signé en octobre 2016 lors du Sommet de Lomé sur la sécurité maritime, le projet européen GoGIN (Gulf of Guinea Inter-regional Network) a pris la relève d’une initiative similaire dénommée ‘Critical Maritime Routes in the Gulf of Guinea’.

GoGIN, doté d’un budget de près 10 millions de dollars (financement de l’UE et du Danemark) doit favoriser la coopération régionale afin de contribuer à l’amélioration de la sécurité et de la sûreté maritimes dans les 19 pays côtiers du Golfe de Guinée, allant du Sénégal à l’Angola. 

Cette région est confrontée à la piraterie maritime et aux trafics en tous genres.

Il a pour objectif de mettre en place un réseau régional de partage de l’information efficace et techniquement performant, ainsi que d’améliorer les capacités régionales de dialogue, de coordination et de pilotage stratégique en matière maritime.

Le volet opérationnel est confié à Expertise France dans le cadre d’une gestion indirecte, en coordination permanente avec les organisations régionales et les Etats bénéficiaires. 

Simulation de l'évacuation d'un militaire blessé

GoGIN est désormais dans une phase active avec une opération d’entrainement qui a débuté en début de semaine au Bénin et qui s’est achevée samedi au Togo.

Nicolas Berlanga-Martinez, l’ambassadeur de l’Union européenne au Togo, s’est félicité de l’efficacité de l’exercice.

‘Cette synergie observée au cours de l’exercice est à saluer. Elle contribuera à un échange d’informations et de renseignements entre les administrations  maritime  des pays du Golfe de Guinée. Une fois encore, le Togo s’est illustré  par son efficacité en matière de sécurisation de sa zone maritime‘, a-t-il indiqué.

L’exercice a impliqué plusieurs structures dont le Centre de coordination de Cotonou et le Centre régional de sécurité maritime de l'Afrique de l'Ouest, les services des préfectures maritimes du Bénin et du Togo, appuyés par les moyens aérien et naval de la marine nationale togolaise. 

Un bâtiment de la marine française Le Lieutenant de vaisseau Le Hénaff est venu en appui à l’opération. Il fait escale au port de Lomé au terme de la mission régionale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.