Whisky et vodka contre eau potable

30/04/2009
Whisky et vodka contre eau potable

La société Diageo, propriétaire des marques Johnnie Walker, Guinness, Smirnoff ou encore J&B, autant d'alcools prisés à travers le monde, s'implique pour apporter …. de l'eau potable aux pays les plus pauvres. La démarche peut surprendre pour un fabriquant de bière ou de whisky, mais elle est pourtant essentielle.

Au Togo, via sa fondation, Diageo a trois projets en cours avec des ONG locales. Les villages de Kuma Bala, Apoti, Apéyéyeme (4000 personnes au total) vont prochainement bénéficier d'un accès à l'eau potable.Pour mobiliser des fonds, la Fondation Diageo organise régulièrement des manifestations à travers le monde.

Le 4 mai prochain, une équipe multi-africaine composée de collaborateurs togolais, éthiopiens, gabonais, ivoiriens et congolais de la société participeront au Marathon de Belfast. 42,195 km pour récolter de l'argent en faveur des projets au Togo et ailleurs en Afrique.

Il est possible de faire une donation en ligne en cliquant sur le lien indiqué ci-dessous. Sur la page d'accueil, choisir la rubrique « additional details », puis sélectionner le projet « Water of Life Togo ».

 

Pour faire un don, cliquer sur ce lien

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.