Ayigafrik en représentation au Village Green

09/09/2010
Ayigafrik en représentation au Village Green

La chorégraphe togolais, Assayigah et sa troupe se produiront le 25 septembre prochain à Southend-On-Sea, une station balnéaire britannique (45 mn de Londres par le train), dans le cadre du festival « Village Green » aux côtés de nombreux autres artistes de la danse et de la chanson et du jazz.
Assayigah, né à Lomé, a commencé sa formation à la danse dès l'âge de 13 ans à l'école expérimentale de musique de Lomé. Il poursuit son cursus à Paris à l'école des arts du spectacle. En 1980, bac en poche, il s'envole pour Abidjan afin d'apprendre la danse africaine contemporaine auprès de Rose-Marie Guiraud qui dirige alors l'école de danse et d'échanges culturels.
En 1985, il crée sa troupe, Ayigafrik, et prend la direction du Ballet national du Togo qui sillonnera le monde avec des spectacles de grande qualité.
Au début des années quatre vingt dix, on le retrouve animant des leçons d'aérobic sur la TVT.
Assayigah a monté de nombreux spectacles dont « Martin Luther King » et les « Réfugiés ».
Depuis dix ans, il vit à Londres.
Assayigah appréhende la danse africaine avec une nouvelle approche. Il s'inspire des traditions du Togo et de l'Afrique pour concevoir des oeuvres contemporaines innovantes.
C'est la grande originalité et le talent certain de ce chorégraphe.
Village Green
25 septembre 2010
Southend-On-Sea
Grande Bretagne
Site du festival
Site d’Assayigah

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !