Courage, endurance et stoïcisme

03/07/2010
Courage, endurance et stoïcisme

A partir du 17 juillet, le peuple Kabyé va se retrouver pour célébrer, dans la préfecture de la Kozah, la fête annuelle des Evala.
Ce rendez-vous constitue la première étape de l’initiation du jeune Kabyè. Il se caractérise par de chaudes empoignades entre lutteurs âgés de 18 à 21 ans, le tout arbitré par des chefs traditionnels qui sont détenteurs des us et coutumes ancestrales.
Peuple guerrier, les Kabyés ont toujours vécu dans un milieu hostile où courage, endurance et stoïcisme sont des vertus cardinales pour faire face à la vie et à l’adversité.
Les Evala sont le symbole de cette culture, de cet esprit de combat où le jeune est appelé à se montrer vaillant et digne de sa communauté.
Avant les luttes, les jeunes sont préparés physiquement et psychologiquement. Il leur est demandé, par exemple, de manger de la viande de chien pour susciter la rage de vaincre.
Les Evala sont aussi et surtout un grand moment festif et de retrouvailles ; l’occasion également d’assister à des chants et danses traditionnelles qui attirent régulièrement de nombreux touristes et de consommer le fameux Tchoukoutou, une boisson locale fabriquée à base du Sorgho.
L’opportunité enfin de découvrir un mode de vie particulier.
Parmi les visiteurs attendus, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.