Début des Evala le 21 juillet

06/07/2012
Début des Evala le 21 juillet

Les luttes traditionnelles Evala au nord Togo, qui devaient se dérouler du 14 au 21 juillet à Kara ont été reportées d’une semaine, a-t-on appris vendredi.

Ce rendez-vous constitue la première étape de l’initiation du jeune Kabyè. Il se caractérise par de chaudes empoignades entre lutteurs âgés de 18 à 21 ans, le tout arbitré par des chefs traditionnels qui sont détenteurs des us et coutumes ancestrales. 

Peuple guerrier, les Kabyés ont toujours vécu dans un milieu hostile où courage, endurance et stoïcisme sont des vertus cardinales pour faire face à la vie et à l’adversité. 

Les Evala sont le symbole de cette culture, de cet esprit de combat où le jeune est appelé à se montrer vaillant et digne de sa communauté.

Avant les luttes, les jeunes sont préparés physiquement et psychologiquement. Il leur est demandé, par exemple, de manger de la viande de chien pour susciter la rage de vaincre.

Les Evala sont aussi et surtout un grand moment festif et de retrouvailles ; l’occasion également d’assister à des chants et danses traditionnelles qui attirent régulièrement de nombreux touristes et de consommer le fameux Tchoukoutou, une boisson locale fabriquée à base du Sorgho.
L’opportunité enfin de découvrir un mode de vie particulier.

Parmi les visiteurs attendus comme chaque année, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Protéger la culture immatérielle

Culture

Les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels ou l'artisanat doivent être protégés. C'est la mission de l'Unesco.

Aucune coupure sur le réseau Moov

Tech & Web

Pas de perturbations sur le réseau de l’opérateur de téléphonie mobile Moov, contrairement à ce qu’ont affirmé les médias.

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.