Devoir de mémoire

03/04/2018
Devoir de mémoire

Les pratiques esclavagistes subsistent

A l’occasion du 58e anniversaire de l’indépendance, l’ambassade du Togo en France organise du 4 au 17 avril une exposition consacrée aux résistances africaines à la traite et les luttes des esclaves pour leur liberté dans les Amériques. Un événement organisé en coopération avec l’association ‘La France noire’.

Le vernissage au eu lieu mardi.

L’ambassadeur du Togo, Calixte Batossie Madjoulba, a souligné que ce rendez-vous organisé à quelques semaines du 58e anniversaire de l’indépendance du pays était l’occasion de cultiver les valeurs de fraternité et de lutter contre toutes les formes de discriminations.

‘Dans un contexte mondial marqué par de multiples tensions, où le migrant est souvent perçu comme un dangereux concurrent, nos sociétés sont confrontées à des enjeux de cohésion, de connaissance réciproque et de valeurs partagées. Or, sans une acceptation mutuelle dans la diversité de nos origines et conditions, l’être humain reste isolé et fragile’, a déclaré le diplomate.

M. Madjoulba a souligné que l’esclavage était encore d’actualité citant les drames survenus récemment en Libye. 

'La France noire’, par le biais d'expositions pédagogiques baignées dans un devoir de mémoire, œuvre à la promotion de la fraternité en France et dans le monde. 

Infos pratiques

Ambassade du Togo

8, rue Alfred Roll 75017 Paris

Entrée libre

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.

'Une étape importante vers l'apaisement en Guinée-Bissau'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a salué mardi la nomination d’un Premier ministre de consensus en Guinée Bissau.

Le CHR d'Atakpamé va disposer d'une unité de soins critiques

Santé

L’hôpital régional d’Atakpamé disposera dans quelques semaines d’une unité de traumatologie ultra-moderne. Un don de la coopération israélienne.