Divine surprise

16/12/2012
Divine surprise

La 7e édition du Festival des divinités noires a débuté samedi à Aného. Placé sous le Thème : «Africa is back», il se déroule à Lomé, Glidji et Aného jusqu’au 23 décembre.

Le Nigeria est invité d’honneur avec plusieurs troupes parmi lesquelles les Egugun (culte Yoruba).

La première journée a été l’occasion d’assister aux spectacles de compagnies venues du Brésil, du Bénin, du Nigeria, du Togo, et du Ghana.

Pour l’association Acofin, organisateur de cet événement culturel, l’objectif est d’œuvrer à l’identification, la restauration et la promotion du patrimoine africain. Un enjeu de mémoire, d’appropriation, de réhabilitation et de valorisation.

Créé il y a 6 ans,  le Festival est un espace de rencontres, d’échanges, d’apprentissage, de transmission, d’exploration et de découvertes inédites.

« Depuis 2006,  l’événement s’est installé comme un des grands rendez-vous culturels africains de l’année », explique  Yves Têtê Wilson- Bahun.

Pour cette édition, sont invités des  troupes brésiliennes, françaises et africaines, des artistes de la chanson ouest-africaine qui donneront des concerts live. Au programme également, des défilés de mode, des exposition autour du vaudou, et la vente de produits culturels.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sortir de la pauvreté, c'est possible

Développement

Le président Faure Gnassingbé a lancé jeudi à le projet de développement rural de la plaine de  (PDRD).

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Les notaires togolais vont passer à l'Acte authentique électronique

Justice

Le nouveau président de la Chambre des notaires, Me David Koffi Tsolenyanu, a pris ses fonctions jeudi.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.